Conseil Municipal des Jeunes (CMJ)

Par délibération du 24 mai 1996, le Conseil municipal de La Baule-Escoublac a approuvé la création d’un Conseil Municipal des Jeunes ayant pour objectif d’associer les jeunes des établissements scolaires baulois à la vie de la commune, dans le cadre d’une politique « jeunesse » globale et intégrée à l’action de la municipalité.

Objectifs

Un intérêt pédagogique avec 3 thèmes forts :

  1. Développement durable,
  2. Les nouvelles dimensions du citoyen Européen,
  3. Vivre, bouger et se cultiver à La Baule-Escoublac

Fonctionnement

Un comité de pilotage, placé sous la présidence du conseiller municipal délégué désigné, M. Jean-Pierre GIRAULT, composé d’élus, de la directrice de la MJC et d’un animateur, est chargé de la coordination de cette instance, en partenariat avec l’ensemble des élus, les services municipaux et toute personne qualifiée suivant les sujets abordés.

Un Conseil Municipal de Jeunes de 23 élus.

Sont concernés par cette élection les élèves de CM2, 6e et 5e scolarisés à La Baule-Escoublac, quel que soit leur lieu de domicile. Par ailleurs, des élèves, domiciliés à LA BAULE, des classes de 4ème et 3ème de l'Ecole du Sacré Cœur de Pornichet sont cooptés. L’élection des jeunes du CMJ est organisée chaque année, dans chaque établissement sur un seul jour, et avec un seul tour de scrutin.

Mise en place

  • Installation du CMJ sous la présidence de Monsieur le Maire ou de son représentant.
  • Constitution des commissions de travail thématiques (environnement, sports/loisirs, solidarité…),
  • Définition de l’emploi du temps et des séances de travail.

L’ensemble des conseillers se réunissent en séance plénière tous les 15 jours (hors périodes de vacances scolaires) pour présenter leurs projets et débattre avec des élus adultes et les invités spéciaux.

Charte du Conseil Municipal

Les élus s'engagent à :

Assister régulièrement aux réunions
Être à l'heure
Écouter les autres dans le silence
Lever la main pour parler
Ne pas couper la parole aux autres
S'exprimer clairement
Préciser les idées
Bien articuler
Ne pas parler trop bas
Ne pas crier
Assurer la mission de relais auprès des autres élèves
Ne pas se lever sans autorisation
Éteindre leur portable
Ne pas détériorer le matériel
Respecter cette Charte sous peine d'exclusion

  • BARON Zya
  • BERRADA Amira
  • BOUZEREAU Clara
  • BRABAN Baptiste
  • DAHAN Louan
  • DECHANDOL Aziliz
  • DELFARRIEL Lucile
  • DELFARRIEL Victor
  • DEROUET Sullivan
  • GUATTEO Romane
  • HAMELIN Jeanne
  • HANNA Alexandre
  • KLEINHAS Léandra
  • LEMONNIER Maxence
  • MAHE Tristan
  • MALLEGOL Eva
  • MASQUELIER Alice
  • MERCIER DELACOMBE Louise-Marie
  • NASLIN Valentine
  • PACHOT-LEHUEDE Théotime
  • PEAN Paul-André
  • PHELIPPEAU Louis
  • RUBIN de CERVENS Ambre
  • SAULET Solène
  • SCROEYERS Amandin
  • SITNIK-RYJENKOV Pavel
  • SWANEPOEL Marie
  • THOMAS Antoine
  • ZIMMERMANN Témen
  • Un projet citoyen précis,
  • Un conseil conçu comme un élément d'une politique jeunesse, éducative, de démocratie locale, en lien avec l'ensemble de ces politiques et la politique de la collectivité. Les conseils sont un maillon de l'engagement des jeunes sur un territoire,
  • Un courage politique et un engagement de l'équipe municipale,
  • Un rappel et un retour régulier sur les objectifs des conseils, afin de ne pas en perdre le sens, aussi bien pour les jeunes que pour les adultes,
  • Une définition claire des rôles des différents acteurs et partenaires,
  • Des moyens humains : un animateur-coordonateur formé, adultes référents, aide d'experts et d'acteurs de la vie publique locale,
  • La souplesse et le sur-mesure : une pédagogie pensée "proposer et ne rien imposer sans débat", ni laisser-faire total, ni autoritarisme. Une définition des règles claires pour les jeunes conseillers, avec la possibilité de les modifier, de les faire évoluer après des évaluations partagées entre jeunes et adultes,
  • Une attention permanente aux autres jeunes de la collectivité,
  • Une bonne communication du conseil comme la visibilité des actions,
  • Une évaluation régulière et des transformations d'année en année pour parfaire le dispositif dans son fonctionnement ou dans sa forme.