Semaine de l'arbre - 30ème édition

RDV du 24 au 30 octobre – Hall d’entrée du marché central de 9h à 13h.

Publié le

LE CONTEXTE

Depuis 1990, la ville de La Baule-Escoublac donne rendez-vous à ses habitants autour de la thématique de l’arbre avec pour objectif de contribuer à maintenir et renouveler la pinède.

Historiquement, la pinède avait pour rôle essentiel de maintenir la dune. Aujourd’hui et surtout dans le contexte du réchauffement climatique, la pinède bauloise (inscrite au PLU depuis 2006) contribue aussi à :

  • Réduire la chaleur extérieure en apportant ombre et fraîcheur
  • Valoriser le cadre de vie esthétique de la station balnéaire grâce à son ambiance arborée
  • Conserver et diversifier la biodiversité (écureuils, mésanges, orchidées, chauves-souris, hérissons, crapauds …)

Composée d’environ 65 % de conifères (pins maritimes, pins Laricio, pins noirs d’Autriche, pins sylvestres, pins de Monterey, cyprès de Lambert) et 35 % de feuillus (tilleuls, aulnes, érables, frênes et chênes pour l’essentiel), la pinède, par sa diversification, favorise non seulement la biodiversité mais limite le développement des maladies causées par les agents pathogènes tels que les insectes, les champignons, les bactéries et autres virus.

LA SEMAINE DE L’ARBRE EN PRATIQUE

Même si la régénération naturelle (graines provenant des arbres adultes) représente la méthode la plus viable pour le développement de la pinède, l’intervention humaine demeure une action complémentaire indispensable à la pérennisation des arbres à La Baule. Plusieurs acteurs s’associent au service des espaces verts de la ville de La Baule et participent au renouvellement de la pinède tels que les entreprises du paysage, les habitants. Également de nombreuses personnalités plus médiatiques (Michel Déon, Jean D’Ormesson, Diane Kurys, PPDA et Amélie Nothomb, …) lors de plantations symboliques.

Aujourd’hui, il est estimé à environ plus de 2000 le nombre de sujets viables pour la pinède qui ont été plantés par les Baulois depuis les années 1990 dans le cadre de la distribution gratuite.

Cette année encore, la ville de La Baule-Escoublac offrira plus de 420 jeunes plants forestiers aux Baulois désireux d’agir au quotidien pour le bien-être de leurs arbres et de leur jardin en général. En accompagnement de cette distribution gratuite, les équipes des espaces verts de la Ville vous apporteront de précieux conseils pour réussir vos plantations et l’entretien de votre jardin (gazon, haies, allées, parterre, forêts, zones humides…).

Polleniz 44, structure départementale officielle de lutte contre les espèces nuisibles sera présente le samedi 26 et dimanche 27 octobre pour vous conseiller en particulier pour agir en toute sécurité face aux chenilles processionnaires et aux frelons asiatiques.

LES AUTRES ACTIONS AU PROFIT DE L’ARBRE

  • La ville de La Baule, aux côtés de Cap Atlantique, est impliquée dans le « plan arbre » dont l’objectif est de définir les axes de gestion des parcelles boisées communales à l’échelle du territoire de Cap Atlantique. Le diagnostic réalisé a mis en évidence l’existence d’environ 3,3 hectares de bois potentiellement utilisables pour le bois énergie.
  • Jardiner sans pesticide, c’est facile ! Depuis 2008, la ville de La Baule-Escoublac, accompagnée à l’origine par Cap Atlantique, a adopté le programme Zéro phyto, bannissant ainsi les pesticides et herbicides de sa gestion des espaces verts publics et encourageant chaque jardinier baulois à en faire de même en préférant les techniques alternatives aux pesticides telles que le paillage, le désherbage à la main et l’utilisation de substances naturelles (compost, purin) pour amender les sols.

LES 4 BONS REFLEXES POUR LE BIEN ETRE DE VOTRE JARDIN

  1.  Prenez le temps d’observer votre jardin, taillez moins les végétaux
  2. Laissez vivre votre jardin selon les saisons
  3.  Ayez plus confiance dans la capacité des plantes à s’autogérer au profit de leur croissance
  4.  Bannissez l’usage des pesticides

CHIFFRES CLES

  •  + de 25 000 plants distribués aux Baulois depuis 1990
  •  Espérance de vie moyenne d’un pin : 150 à 200 ans
  • Coût moyen d’un plant distribué : 2,30 euro
  •  Surface boisée actuelle de la ville de La Baule-Escoublac : 650 hectares