Propreté urbaine : balayeuse nouvelle génération

Plus moderne, plus pratique, moins bruyant et moins énergivore ! La ville de La Baule vient d’acquérir une balayeuse nouvelle génération. Cet équipement vient remplacer et moderniser les moyens d’action dans le domaine de la propreté urbaine et optimise le travail des agents. Par ailleurs, il va permettre de réaliser des économies de fonctionnement.

 

La Baule, première utilisatrice

 

La Municipalité, attentive à la préservation de notre environnement et de notre cadre de vie, considère que la propreté urbaine est devenue un enjeu majeur. C’est pour cette raison que la ville a choisi d’investir dans ce nouveau matériel efficace et innovant pour accompagner le travail de terrain de ses agents. La Baule est d’ailleurs la première collectivité française à utiliser ce véhicule fabriqué en majeure partie dans le Maine-et- Loire.

 

De nombreux avantages 

 

  • Un gain de temps et d’efficacité. Les avenues disposant d’une grande largeur sont traitées en un seul passage grâce à une largeur totale de balayage de 2500 mm. Ce nouveau camion est donc destiné au traitement des grands axes comme les avenues Lajarrige, Cacqueret, Bertho, Cavalière ainsi que le boulevard de mer.  La rampe d’arrosage située à l’avant du véhicule permet un lavage haute pression de la voirie notamment en cas de présence de sable et simultanément l'aspiration des déchets. Ce procédé limite la poussière et augmente la performance du nettoiement.
  • Des accessoires hautement technologiques. La balayeuse est dotée d’une turbine d’aspiration d’une puissance de 20 000 m3/h, l’une des plus puissante de sa catégorie.
  • Un moteur unique qui sert à la fois pour l’avancement du camion et pour le fonctionnement de l’équipement de balayage. Un système qui va générer une économie également au niveau de l’entretien puisque la précédente machine était équipée de deux moteurs.
  • Une réduction de carburant grâce à une boite de vitesses robotisées qui diminue la consommation de diesel de moins 25%, soit 8 à 10 litres à l’heure de travail au lieu d’environ 15 litres pour une balayeuse traditionnelle.
  • Des conditions améliorées. Cette nouvelle génération de boite de vitesses offre beaucoup plus de souplesse et un meilleur confort de travail pour le chauffeur. Le chauffeur et les deux suppléants ont suivi deux journées de formation pour une bonne maîtrise du véhicule, et ont été associés au choix de la nouvelle machine.
  • Une meilleure sécurité avec une caméra à 360° qui permet à l’agent d’avoir davantage de visibilité par rapport à la circulation piétonne et cycliste. D’ailleurs avez-vous remarqué que la conduite des véhicules de propreté était toujours située à gauche (à l’anglaise) ? Le conducteur se trouve ainsi du côté du trottoir ou du bas-côté à nettoyer. Il faut souligner que l’agent doit exercer une double vigilance sur la voie et sur la qualité du nettoiement.
  • Une réduction des nuisances sonores : la balayeuse est totalement insonorisée afin de limiter au maximum les nuisances sonores pour les usagers.

 

Le saviez-vous ?

 

  • Plus de 300 km de voirie et de trottoirs sont nettoyés,
  • 412 corbeilles de rue, sont vidées de 1 à 2 fois par jour suivant la saison et le taux de fréquentation.
  • Une vingtaine d’agents travaillent et veillent quotidiennement à la propreté de la ville. 

 

Cout de la machine : 210 000 € TTC