Le frelon asiatique

Depuis 2012 CAP Atlantique prend en charge financièrement la destruction des nids de Frelon asiatique (et uniquement cette espèce) sur son territoire, qu’il s’agisse d’une propriété publique ou privée, avec l’accord du ou des propriétaires.

Pour cela, CAP Atlantique a passé un marché à bons de commande avec une entreprise spécialisée PROPHY VEGETAL basée à GRANDCHAMPS DES FONTAINES.

Cette société interviendra sur demande de la FDGDON 44 dans les meilleurs délais pour procéder à la destruction. L’intervention vous sera facturée 40 € quel que soit le montant de l’intervention (de 85 € à plus de 1 000 € en fonction de la situation et de la hauteur du nid) ; le reste sera facturé à Cap Atlantique.

 

Caractéristiques du frelon asiatique :

L’adulte mesure environ 30mm de long. Son thorax est brun foncé et son abdomen présente des segments abdominaux bordés d’une fine bande jaune. Seul le 4ème segment de l’abdomen porte une large bande jaune orangée.

Cet insecte « Vespa velutina » se nourrit d’abeilles et détruit très rapidement des ruches entières. Le frelon ne consomme lui-même qu’une partie de ce qu’il capture. Il décapite sa proie et lui enlève pattes et ailes, pour n’utiliser que le thorax qu’il transporte ensuite au nid pour nourrir la colonie.

Son nid se trouve souvent à la cîme des arbres, mais parfois aussi dans les granges, sous des appentis, des toitures…

Si vous constatez la présence d’un nid, merci de le signaler en mairieSa destruction doit être réalisée par des professionnels, car dérangés, ces insectes attaquent collectivement, lorsque l’on se trouve près de leur nid. Leurs piqûres peuvent provoquer un empoisonnement nécessitant une hospitalisation. Afin de limiter la propagation de l’espèce, il est indispensable de détruire leur nid, avant le début de l'élevage des fondatrices (début août).

 

Le piégeage des frelons asiatiques, quelques points de repère...

Nous sommes régulièrement interrogés sur l’opportunité de mettre en place un piégeage contre le frelon asiatique, en particulier au printemps pour capter les fondatrices avant qu’elles ne s’installent. La FDGDON 44 relaie les informations dispensées par la communauté scientifique (Museum National d'Histoire Naturelle, Université de Tours, Institut Technique et Scientifique de l'Apiculture et de la Pollinisation) et les services de l'Etat, à savoir que le piégeage généralisé n'est pas souhaitable car il pose d'importants problèmes en matière de biodiversité.

En effet, il n'existe pas à ce jour de piège ou de phéromone spécifique pour Vespa velutina, contrairement à ce qui peut parfois être affirmé. Le piégeage, s'il est pratiqué, ne doit cibler que la période pendant laquelle le frelon asiatique exerce une forte pression sur les colonies d'abeilles et uniquement dans les ruchers où sa présence a été observée (Note de service de la DGAL du 10 mai 2013). Le piégeage pourra se généraliser dès la disponibilité d'un piège sélectif monospécifique. Ce n'est pas le cas aujourd'hui, mais nous comptons beaucoup sur la seule action de recherche publique portée par l'Université de Tours.

Se rendre sur le site du Union des Apiculteurs de Loire-Atlantique (UNAPLA).

La Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles (FDGDON 44)