Décret plage : la lettre de Nicolas Hulot

À travers une lettre datée du 10 août, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a prend part au dossier concernant le décret plage.

Dans un premier temps, le ministre tient à rappeler que "la plage de La Baule est une des plus grandes plages d'Europe et que vous avez [la municipalité] su la faire rayonner en assurant sa promotion touristique et économique."

 

Adapter le territoire au changement climatique

Il précise : "Il me parait donc indispensable de mettre en œuvre le "décret plage" dans une perspective d'adaptation des territoires au changement climatique et d'une prise de conscience collective autour de cette nécessité en particulier à La Baule où les tempêtes hivernales sont fréquentes".

 

La recherche d'un équilibre financier en faveur des exploitants

Par ailleurs, Nicolas Hulot, garantit "que l'Etat met tout en œuvre pour aboutir à un équilibre financier des conventions d'exploitation des plages qui soit plus favorable aux exploitants, notamment au titre de la redevance domaniale."

Enfin, le ministre soutient "toute initiative qui permettrait d'assurer une participation active de la mairie dans la promotion et l'animation touristique de la plage de La Baule".

Même si cette lettre ne répond pas à toutes les attentes de la municipalité, elle a toutefois le mérite de clarifier nettement la position du gouvernement sur les modalités d’application du décret plage à La Baule.

Le Ministre répondait à deux courriers de Monsieur le maire de La Baule, Yves Métaireau, adressés le 6 juin et le 11 juillet derniers.