Cartographie du bruit à La Baule

 

La carte de bruit consiste à construire une représentation des indicateurs de bruit global « Jour, Soir et Nuit » et « Nuit », exprimés en décibels pour chaque source de bruit étudiée (*); en l’occurrence, il s’agit des infrastructures de transport routier, ferroviaire et aérien, ainsi que ce qui peut être généré par les sites industriels, avec la prise en compte des établissements sensibles potentiellement affectés (santé, enseignement).

La ville est concernée par la voie ferrée, la voirie départementale (route bleue) ainsi que par le réseau routier communal.

Une directive européenne

Il s’agit enfin d’un document d’information, non opposable aux tiers, qui est établi pour l’année de référence 2012 et a vocation à être révisée au minimum d’ici 5 années. Il constitue le prélude à la réalisation d’un Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) à échéance 2014/15.

La directive européenne n°2002/49/CE, transcrite en droit français et notamment codifiée aux articles  L 572-1 à 11 et R 572-1 à 11 du code de l’environnement, a prescrit la réalisation d’une cartographie du bruit dans les communes appartenant à une agglomération de plus de 150 000 habitants ; à ce titre la commune de La Baule-Escoublac était concernée en raison de son appartenance à l’aire urbaine de Saint Nazaire.

En savoir plus

(*) Le LDEN ou indicateur global “Day Evening Night” est le niveau sonore moyen sur 24 heures, calculé sur l’année, pour les périodes jour (6h-18h), soir (18h-22h) et nuit (22h-6h).

Le LN ou indicateur nocturne est le niveau sonore moyen pour la période nuit (22h-6h) ; il est associé aux risques de perturbation du sommeil.

Ces indicateurs traduisent une notion de gêne sonore globale (bien que moyenne) ou de risque pour la santé. Ils correspondent au bruit incident sur les façades des bâtiments. Ils ne reflètent pas forcément la gêne ressentie, notamment dans le cas d’émergences événementielles (passage isolé de trains par exemple).

Il est généralement admis qu’en milieu urbain, un environnement sonore moyen se situant en dessous des seuils de 65 dB(A) en LDEN et 60 dB(A) en LN, est acceptable ; ces valeurs ne sont pas réglementaires mais permettent une première analyse, préalable nécessaire au PPBE. 

Cartes disponibles ci-dessous :